Rechercher

Un professeur de yoga doit toujours être en forme...?

Mis à jour : 2 sept. 2019

Il y a quelques jours j’ai lu un article sur le blues des gourous/personnes travaillant dans le bien-être (source à la fin de l’article). Ce n’est malheureusement pas le premier que je lis sur ce sujet et même quand je cherchais une formation pour devenir professeur il y a plus de deux ans, j’avais trouvé d’autres articles de presses ou blogs sur internet qui relataient ce phénomène. Se vouer corps et âme à son travail et finalement ressentir un burn out à force de tous ces cours à la chaîne, à dépasser son corps encore et encore et se retrouver à répéter les mêmes phrases jusqu’à en perdre l’essence des mots.




Être professeur de yoga c’est prôner un mode de vie sain, serein, où la majorité du temps le corps est aligné avec l'esprit et le mental. Mais à force de mettre cette conviction en avant (c’est en même temps beaucoup ce pour quoi les élèves viennent voir des professeurs), ces derniers ne peuvent même plus ne serait-ce que ressentir une émotion négative ou bien une fatigue. On dit que le yoga c’est plus que la pratique, qu’en réalité nous pouvons vivre en état de yoga à chaque instant. E c’est vrai.

Mais comme chaque humain, nous recevons les petits tracas de la vie et même avec beaucoup de travail pour lâcher prise, respirer, relativiser, et bien le corps et le mental prennent des coups. Nous sommes aussi soumis aux microbes comme tout le monde. Lorsque nous travaillons dans le bien-être, nous avons l’impression qu’il est presque interdit de tomber malade. Cette pression d’avoir un corps toujours en santé, une disponibilité à chaque instant pour les élèves et un mental positif quoiqu’il arrive est très forte.


La semaine dernière j’avais mon cours du dimanche matin, et j’étais à deux doigts de faire un malaise. J’avais la nausée, des vertiges et j’ai tergiversé pendant plusieurs heures avant d’accepter que ce n’était pas bon que je donne cours. Alors oui, j’ai donné une image de professeur affaiblie ce jour-là mais j’ai appliqué un autre principe qu’on apprend lorsque l’on fait du yoga : ECOUTER SON CORPS.

Le corps nous alerte et c’est quand nous ne l’écoutons pas qu’il augmente ses effets néfastes. Au lieu de vouloir donner une bonne image aux autres coûte que coûte, un petit moment d’intériorité est plus bénéfique pour tout le monde. J’ai pu me reposer et m’occuper de ma fille doucement ce jour-là ( oui par contre le rôle de maman est toujours là 😉 ) et repartir du bon pied avec une vraie bonne énergie.



C’est un conseil pour tout le monde pas que pour les professeurs de yoga. Accepter de vous dire « non, aujourd’hui je ne vais pas faire grand-chose à part prendre soin de moi. » Accueillez cet état de fatigue ou bien cette tristesse (car oui, nous pouvons aussi ne vouloir rien faire parce que le mental a besoin de faire une pause lui aussi). Personne ne vous jettera la pierre. Et quand bien même quelqu’un le ferait, laisser la au sol.

Demain vous pourrez la prendre en pleine main et la relancer avec encore de plus vigueur, pour en faire des ricochets sur un lac par exemple. 😉





Prenez soin de vous,







Article en question :

https://www.glamourparis.com/beaute/forme-minceur/articles/blues-des-gourous-du-bien-etre-ou-quand-les-profs-de-yoga-font-un-burn-out/67596?fbclid=IwAR3suDpZOpokofoOIbSMZq0mpYK2aPsYje06ajd9jZ9NupJjC7mmLc55YkI

71 vues
 

Yoga Phoenix

©2020 by Yoga Phoenix. Proudly created with Wix.com